Laguiole Forgé Ciselé, Guilloché main, manche en bois d'Amourette Agrandir l'image

Laguiole Forgé Ciselé, Guilloché Main, Manche en Bois d’Amourette

LAGFN.FC.412.AM

Neuf

Laguiole Forgé Ciselé, Guilloché Main, Manche en Bois d’Amourette

Plus de détails

135,15 €

En savoir plus

- Manche en Bois d’Amourette.
- Lame en Acier Inoxydable 12C27 d'une épaisseur de 3mm au Talon.
- Dos de la lame guilloché à la main sur toute la longueur.
- Mécanisme d’ouverture/fermeture : Lame à Cran Forcé.
- Abeille et Ressort Forgées. Ressort Guilloché/Ciselé à la Main.
- Platines Guillochées/Ciselées à la Main, et Réhaussées de Plaquettes en Bois d'Ébène de 2mm.
- 2 Mitres Inox Brossées, finition mate.
- Dimensions & poids : 22cm ouvert (8.7in), 12cm fermé (4.7in), lame 10cm (3.9in), environ 110g (3.8oz).
- Ne passe pas au lave-vaisselle

Nos Couteaux Laguiole sont fabriqués à la main, alliant les méthodes traditionnelles à des matières de très haute qualité.

Le bois d'amourette

Brosimum guianense, l'amourette ou lettre mouchetée, est un arbre sud-américain de la famille des Moraceae. Son bois est très dense et peut rappeler des motifs de peau de serpent. C'est pour cela qu'il est appelé Snakewood en anglais et Schlangenholz en allemand. Il ne doit cependant pas être confondu avec le bois serpent de Guyane qui est un peu moins dense, moins rare et moins précieux. Le nom français de « lettre mouchetée » trouve son origine dans une utilisation ancienne de ce bois : en raison de sa solidité, il était employé pour fabriquer des caractères d'imprimerie, tandis que les petites taches noires qui ornent ce bois lui valurent l'adjectif de moucheté.

Il provient de Guyane et du Suriname le plus souvent. Il est utilisé pour les instruments de musique (archets de violons), pour les manches de couteaux et pour le tournage d'objets précieux comme les stylos. Les troncs sont petits et l'aubier est souvent enlevé à l'abattage, c'est pourquoi seuls de petits objets peuvent être réalisés en amourette.

Il est bien connu en France, au moins depuis le XVIIIe siècle comme en témoigne l'article de l'Encyclopédie "L’Art du menuisier ébéniste", par M. Roubo fils, maître menuisier, paru en 1774 : « Amourette est un bois pesant dur et compact, de couleur jaunâtre, un peu rousse, et veiné de brun rougeâtre. »

Accessoires

Vidéo